Coutellerie-Galan-Powell-Anais-Joly.12.2022-3.jpg
©Anaïs Joly
Thibault Laurent

Que la Forge soit avec toi !

L'agent immobilier devenu coutelier

Il n’y a pas si longtemps, dans une vallée pas si lointaine, le Champsaur… Un agent immobilier d’Ancelle passionné de coutellerie depuis son plus jeune âge a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure. Portrait de Thibaut Laurent : champsaurin artisan coutelier.

Anaïs-Joly.jpg
Anaïs Joly

Le projet

Il était une fois …

Nous sommes en 2014, c’est lors d’un camp scout que Thibault tombe amoureux de la forge. Chef scout pendant de nombreuses années, il parcourt la Drôme chaussures de randonnée aux pieds et foulard multicolore autour du cou. En traversant le village de Charlos, il rencontre un forgeron coutelier qui lui fait visiter son atelier et lui montre avec passion ses plus belles pièces. Pour Thibault, c’est la révélation : “Je vais tout faire pour me former et apprendre ce nouveau métier”. 

Titre de la vidéo manquant
Légende de la vidéo manquante

Agent immobilier puis maître d’œuvre, il décide alors de troquer son costume 3 pièces pour un tablier en cuir de forgeron coutelier.

L'histoire

D’agent immobilier à coutelier

Le changement débute dès son retour à la « civilisation ». Agent immobilier puis maître d’œuvre, il décide alors de troquer son costume 3 pièces pour un tablier en cuir de forgeron coutelier. Le temps de construire son atelier et de terminer ses diverses activités, Thibault commence à se former en autodidacte à partir de 2017. Trois années de formation et des milliers d’heures de travail plus tard, l’excitation est à son comble et la coutellerie Galan voit enfin le jour !

Il commence par la fabrication des couteaux “Galan” (dieu forgeron dans la mythologie nordique), des couteaux artisanaux réalisés sur-mesure. Il confectionne également des couteaux semi-artisanaux 100% Français.

 

Je suis très attaché à donner une seconde vie aux matériaux. Je récupère par exemple des planches de mélèze dans de vieilles granges champsaurines.

Thibault

Des couteaux d’exception

“Le Powell (clin d’œil au fondateur du scoutisme) et le “Gavot”, « designés » par Thibault, ces couteaux de poches sont faits main et dans le respect des traditions. Le choix des matériaux dépend de l’utilisation du couteau. Il chauffe, tord, étire, soude, perce, lui donne une forme, trempe, affute… Il apprivoise la matière en utilisant la magie du feu, le marteau, l’enclume à la force du corps.

“Le travail de la forge est exigeant mais tellement gratifiant une fois la pièce terminée”. Thibault sélectionne méticuleusement la provenance de sa matière première. Son origine est quasi exclusivement régionale et française. “Je suis très attaché à donner une seconde vie aux matériaux. Je récupère par exemple des planches de mélèze dans de vieilles granges champsaurines. Pour certains couteaux, j’utilise de la fibre de carbone recyclée qui vient tout droit de l’aéronautique. »

L'avenir

En plus de son activité de créateur, il organise des ateliers personnalisés pour réaliser des couteaux pliants : EN SAVOIR PLUS .

“J’adore partager mon activité et mon savoir-faire. Ce sont toujours de beaux moments d’échanges entre passionnés”. Quand il n’est pas à la coutellerie, il travaille en tant que saisonnier, et maintenant aide-mécanicien à la station d’Ancelle. “Cette double activité me convient à merveille et me permet d’évoluer au grand air tout en ayant les mains proches du métal et dans le cambouis” dit-il en souriant.

A quand un couteau fabriqué avec du câble de télésiège ? “Ouvrez l’œil, ça ne saurait tarder” dit-il en souriant.

Où les trouver ?

VOUS AIMEREZ AUSSI

Fermer