Bien vivre

Calendrier des cueillettes sauvages

A chaque saison en Champsaur Valgaudemar, il est possible de cueillir, cuisiner, déguster des fruits et petites baies rouges, légumes ou herbes aromatiques qui vous apporteront des bienfaits pour votre santé. Pour une vitalité toute l’année, je vous propose ici un calendrier  des suggestions de cueillette pour vous revitaliser…
Portrait Aude CarmellinoPortrait Aude Carmellino
Aude Carmellino

La Cueillette sauvage dans le Champsaur Valgaudemar

Le printemps pointe le bout de son nez et avec lui c’est le réveil de la végétation qui sort de son doux sommeil hivernal…

Dès le mois Mars, les herbes sauvages comestibles peuvent se trouvaient en bord de chemin et dans les prairies, telle que la doucette. Cette petite salade sauvage s’accompagnera très bien avec quelques noix, lard fumée et fromages (vous en trouverez localement à la fromagerie Ebrard, du Champsaur et celle du Pré La Combe . Cette période est également propice pour renforcer ses défenses immunitaires, se purifier! Plus communément appelé mâche, elle est riche en Bêta-carotène au pouvoir antioxydant et source de vitamine A, on relèvera également le potassium qu’elle contient et mais aussi l’oméga 3, la vitamine C, des fibres….

Calendrier mensuel des cueillettes bienfaisantes

Mai

Les petites fleurs : comme les violettes ou plus original les fleur de mélèzes avec lesquels vous pourrez faire du sirop ou une boisson digestive alcoolisée. Santé…

L’ail des ours , plus concentrée en bienfaits que l’ail commun antibiotique naturel et microbien! Attention confusion //en froissant les feuilles vous reconnaîtrez l’odeur de l’ail/vitamine C

Gayral et la sève de bouleau

se prolonge jusqu’en avril

mai fleur de sureau et acacia

Fraise des bois…

Juin

Juillet : Les framboises sauvages et fraises des bois

Les framboises sauvages ont des vertus pour la santé, riche en fibre, facilitant le transit et la digestion, apportant de nombreux minéraux (magnésium, calcium…), naturellement source de vitamine C et pour parfaire le tout un parfait antioxydant ! Quant aux fraises des bois, elles constituent un remarquable apport de vitamine C, A et B9 et contiennent des minéraux (calcium, fer, magnésium, zinc, potassium, cuivre). Elles sont, elles aussi, des antioxydants et – même si le goût pourrait nous faire croître le contraire – elles sont pauvres en sucre et faible en calories ! On aurait tord de s’en priver ! Faites le pleins santé et vitalité avec la cueillette des baies qui vous apporteront que des bienfaits.

Lisez notre article sur la cueillette des baies sauvages : https://www.champsaur-valgaudemar.com/ete/lessentiel/experiences-micro-aventures/cueillette-de-saison-a-la-recherche-des-baies-sauvages/

Août

En août on trouve encore les framboises selon les endroits mais ce sont aussi les myrtilles qui murissent (mi-août). Riches de nombreux antioxydants, les mûres contiennent notamment des flavonoïdes qui lui confèrent ses propriétés bénéfiques pour la vision en association avec la vitamine A qu’elles contiennent aussi.  Comme la fraise des bois, la myrtille est peu sucré, peu calorique, elle possède de surcroit un indice glycémique très faible, elles sont aussi riches en fibre. Ce superfruit possède de nombreux bienfaits pour la santé : bon pour les yeux, anti maladies cardiovasculaires et anticancérigènes, régulateur glycémique, et contre les troubles digestifs.

Mon astuce cuisine 

Si je ne mange les pas toutes lors de la cueillette, je privilégié une conservation des myrtille par congélation. La cueillette étant limité en poids, si l’on se trouve dans le Parc national des Ecrins, et le temps nécessaire à la cueillette à la main me poussent à privilégier la dégustation de ces baies rapidement (en coulis par exemple pour une faisselle) ou à attendre d’avoir d’autres baies pour confectionner une gelée de fruits rouges…

Septembre

Ce sont les mûres que nous mettrons à l’honneur en ce mois de rentrée pour les enfants.

Je peux ensuite réaliser mes confitures en ajoutant les mûres et les quelques framboises qu’il me reste : une excellente gelée de fruits rouge ! En effet,

Octobre

Champignon, gnon, gnon!!… Personnellement je n’aime pas le goût des champignons ! Mais vous êtes nombreux à trouver ces mycètes succulents! Séchés ou frais, poêlés ou mijotés, ils agrémenteront vos sauces ou encore sublimeront vos omelettes. Attention à bien vous renseigner sur la comestibilité de ceux que vous ramassez, les apparences sont parfois trompeuses ! 

Coing Coing! Très facile à cueillir, ces arbustes sont rarement hauts et leurs fruits sont abondants. Ils sont idéals pour réaliser des gelées de coing, de la pâte de coing ou encore en compote avec quelques pommes… Vous l’aurez compris, les coings se dégustent après cuisson. Sa maturité est atteinte lorsque la peau des fruits est jaune. Il est très riche en fibre, notamment en pectine, ce qui permet aisément dans faire de la gelée ou de la pâte de fruit sans aucun autre ajout que le sucre.

Ses bénéfices pour la santé sont nombreux : protecteur de la muqueuse intestinale, il est anti-diarrhéiques, il contribue aussi à la prévention du risque lié aux maladies cardiovasculaires, et au diabète. Il est également riche en minéraux et vitamines (C, E et une grande partie des vitamines du groupe B) même si leur taux diminue à la cuisson.