Voir les photos (2)

Chapelle du Moulin

Site et monument historiques, Edifice religieux, Chapelle à Saint-Jean-Saint-Nicolas
  • Cette petite chapelle dédiée à Saint-Jean aurait été l'un des lieux de rendez-vous secret des Patarons. En plus d'avoir été le théâtre d'une page originale de l'histoire locale, l'édifice possède de superbes peintures intérieures.

  • La date inscrite sur le linteau de la porte permet d'estimer l'édification de la chapelle en 1814. Construite autour d'une seule pièce de forme rectangulaire, l'architecture est simple et épurée, la toiture recouverte de lauzes traditionnelles est surmontée d'un petit campanile curieusement conçu à l'aide du cerclage métallique de plusieurs tonneaux pour accueillir la cloche. Autrefois, un hangar en planches permettait de lier la chapelle avec le moulin attenant, d'où son sobriquet de...
    La date inscrite sur le linteau de la porte permet d'estimer l'édification de la chapelle en 1814. Construite autour d'une seule pièce de forme rectangulaire, l'architecture est simple et épurée, la toiture recouverte de lauzes traditionnelles est surmontée d'un petit campanile curieusement conçu à l'aide du cerclage métallique de plusieurs tonneaux pour accueillir la cloche. Autrefois, un hangar en planches permettait de lier la chapelle avec le moulin attenant, d'où son sobriquet de Chapelle du Moulin...
    Pour la petite histoire, les Patarons étaient des Champsaurins qui contestaient le Concordat de 1801 qui accordait à Napoléon Bonaparte le droit de choisir les évêques en lieu et place du Pape. En Patois, "Patarons" ressemble fort à "Patareau" qui signifie "serpillière", les membres de cette petite église étaient donc surnommé les "serpillières du Pape".
  • Langues parlées
    • Français
Sur place