© JF Humbert
Prapic

Prapic

Prapic, un bout du monde préservé et plein de charme

 

 


 

Blotti au fond de la vallée du Drac Noir, aux portes du Parc national des Ecrins, à 1556 m d’altitude, ce village typique du Champsaur, avec ses maisons traditionnelles et ses ruelles en pavé, est connu pour les nombreuses randonnées accessibles à tous telles que le plateau de Charnière, le Saut du Laïre ou le tombeau du poète. Des lieux préservés où vous apercevrez sans effort les marmottes qui longent les sentiers à la recherche de nourriture après un long hiver.

Vous y trouverez aussi de quoi dormir ainsi que vous restaurer avec la présence de deux auberges qui proposent toutes deux les spécialités de la vallée : agneau de pays, tourtons et autres ravioles.

 


 

 

 


 

Le hameau de Prapic est un merveilleux exemple de village isolé, bâti et entretenu par la volonté et l’abnégation de ses habitants, l’une des fièretés du Champsaur Valgaudemar. Ici la pierre taillée pare aussi bien les ruelles que les bâtisses, à commencer par son église (1880) dédiée à Sainte Anne, la patronne du hameau, point d’orgue visuel de tout un ensemble d’oratoires et de croix.

Et puis Prapic, c’est la gastronomie et l’art mêlés dans une pudeur toute montagnarde. Une fois dégustés les spécialités de la vallée (agneau de pays, tourton et autres ravioles), laissez-vous aller à un « pèlerinage » au Tombeau du Poète, comme un symbole que de la solitude naît souvent l’harmonie avec le monde.