© Guillaume Galvani

Champoleon et le refuge du Tourond

Un recoin du Haut Champsaur à l’écart des foules, remontez au sources du Drac Blanc dans une nature préservée et sauvage

 

La Vallée de Champoléon

La vallée de Champoléon est une incursion naturelle dans le cœur des Écrins façonnée par un ancien glacier où coule désormais le Drac Blanc. Plusieurs hameaux reposent sur son fond plat et jouissent de sa bonne exposition dans la quiétude d’une vie dédiée au présent.

Champoléon c’est aussi une terre pastorale. Le métier de berger est présenté et conté à la Maison du berger sous forme d’expositions, de films, de documentations pour (re)découvrir ce métier, remarquable résistance au monde pressé. L’automne est l’occasion d’y célébrer le métier par la foire du tardon.

 


 

 

 


La randonnée sous toutes les coutures

La randonnée est comme toujours la meilleure des façons de découvrir pleinement la vallée, pour débusquer les lacs farouches par exemple, qui semblent prendre congé de la gravité (Cedera, Crupillouse), ou encore les curiosités locales comme le village oublié de Méollion et ses ruines. Poussez la curiosité jusqu’à vous rendre au refuge du Pré de la Chaumette : véritable havre de paix entouré de hauts sommets.

Champoléon donne aussi l’opportunité de fouler des vallons comme celui du Tourond. De là, on rejoint le refuge du Tourond , ancien chalet d’alpage réputé pour son observation des étoiles, sur le tracé du Tour du Vieux Chaillol. Une nuit au creux du Vieux Chaillol vaut toute la quiétude du monde bien accueilli par le maître des lieux : LOULETTE !