Bouquetin des alpes dans le ChampsaurBouquetin des alpes dans le Champsaur
©Bouquetin des alpes dans le Champsaur|Michael Arzur

Le bouquetin

Le printemps marque le début de la saison d’observation des animaux sauvages dans nos vallées. Nous débutons par l’un des plus emblématiques du Parc National des Ecrins : le bouquetin. Dans ce reportage, la principale intention de Michael est de mettre l’accent sur des moments de vie.

5ee64dc2737fa Michal Arzur5ee64dc2737fa Michal Arzur
Michael Arzur

Photographe animalier champsaurin

Un espace protégé

Nous sommes actuellement au début du printemps et c’est une période qui est propice à l’observation de ces animaux puisque c’est à ce moment-là qu’ils quittent leurs quartiers d’hiver pour redescendre à plus basse altitude dans les alpages, pour profiter de la repousse de cette nouvelle herbe si riche en nutriments. En France depuis les années 1980 le bouquetin est une espèce protégée. Cela n’a pas toujours été le cas, jusqu’au siècle dernier, il a bien failli disparaître victime du braconnage et d’une chasse intensive. En période hivernale les hardes sont réunis, mâle, femelle et cabris. Lorsque arrive le printemps, ils quittent leur quartier d’hiver, les hardes se séparent et on retrouve les femelles et les plus jeunes d’un côté, les plus jeunes qui restent entre eux jusqu’à leurs 3 ans tandis que les mâles plus âgés, prennent leur distance.

Pour toutes les espèces qui vivent en groupe il y a une hiérarchie et bien que la période de rut chez le bouquetin se déroule entre décembre et janvier, ce qui représente pour eux une dépense d’énergie conséquente difficile à compenser tant les sources de nourritures sont rares en cette période. Les boucs anticipent donc l’établissement de cette hiérarchie dès le printemps et ce jusqu’ en début d’été. En cette période estivale, il est donc possible d’observer des affrontements à coup de cornes qui peuvent être parfois assez impressionnants mais heureusement, la plupart du temps sans conséquence pour leur santé.

Cependant, la véritable suprématie du dominant à savoir celui qui fécondera le plus de femelle se joue réellement en période de rut entre décembre et janvier où les grands mâles jouent leur place au sein de la harde. Dans le règne animal l’apprentissage se fait la plupart du temps par l’ observation et l’imitation. Cela commence dès leur plus jeune âge.

Dans ce reportage, ma principale intention était de mettre l’accent sur des moments de vie. Je voulais que chaque image raconte une histoire et déclenche des émotions parfois même au-delà de l’esthétisme. Cela ne veut bien évidemment pas dire que j’ai mis de côté les critères de composition et de lumière, mais ce n’était pas ma priorité. Voici donc mon analyse de ce reportage. Dans un premier temps je me suis intéressé aux femelles et aux plus jeunes qui se trouvaient sur un terrain beaucoup plus accessible. Je commence donc par cette première image.