© Aude Carmellino
Cueillette de saison

A la recherche des baies sauvages !

Avec les températures estivales, les balades ombragées en sous-bois ou à proximité ont le vent en poupe ! Peut-être aurez-vous la chance de trouver lors de vos randonnées des fruits sauvages… A partir de mi-juillet, en Champsaur Valgaudemar la saison des fraises des bois et framboises démarre, l’occasion d’une cueillette raisonnable pour déguster ces baies raffinées!
Portrait Aude CarmellinoPortrait Aude CarmellinoPortrait Aude Carmellino
Aude Carmellino

A la recherche des fraises (et framboises) des bois !

Où se cachent ces fruits sauvages ?

A l’orée des bois, le long des chemins légèrement ombragés, en lisière de champs parfois ou encore suite à une coupe de bois… C’est là que vous aurez une chance de trouver fraises des bois et framboises sauvages, en Champsaur Valgaudemar ou ailleurs, d’ailleurs ! Mais avant de vous livrer mes sujets, il est bon de rappeler :

  • Munissez-vous d’un petit récipient ou, encore mieux, d’un saut de plage que vous pouvez attacher à votre taille. Prévoyez, de préférence, un haut à manches longues et un pantalon pour vous protéger des égratignures des ronces des framboisiers. Les feuilles de fraisiers ne piquent pas, en revanche, il n’est pas rare de voir les orties à proximité de toutes ces baies.
  • En zone cœur du parc national des Ecrins, la cueillette de ces baies est autorisée mais limitée (1 kg par jour et par personne au maximum), pour en savoir plus : Cueillettes et prélèvements Parc National des Écrins. Ayez à l’esprit que ces petits fruits nourrissent la faune sauvage, que d’autres, comme vous, aimeraient goûter au plaisir de la cueillette sauvage, soyez raisonnables dans le respect de chacun.e et de la nature qui vous entoure…
  • Enfin, la tentation est grande de déguster ces petites baies savoureuses dès la cueillette mais mieux vaut prévenir que guérir ! Les fraises des bois qui jonchent le sol peuvent être souillées par un parasite qui peut s’avérer très grave s’il venait à s’introduire dans l’appareil digestif humain, alors lavez vos fruits avant la dégustation ou encore mieux privilégiez la cuisson.

La recette de saison

Si vous avez du temps et beaucoup de fruits vous pouvez vous lancer dans une gelée de fruits rouges et réaliser une spécialité du Champsaur Valgaudemar : la tarte de Pays. En attendant, voici une recette simple à réaliser, en peu de temps, pour sublimer votre récolte de fruits rouges (selon votre cueillette : fraises des bois, framboises sauvages et pourquoi pas les myrtilles si elles sont au rendez-vous)…

Crème aux fruits rouges sauvages

Comme dans toutes les recettes pâtissières c’est la qualité de vos produits qui sublimera vos mets.

Les ingrédients

  • 50 cl de crème liquide (j’ai privilégié la crème fraîche liquide de chez Ebrard vendue en 50 cl en plus ! A retrouver chez notre producteur du Champsaur : Fromagerie Ebrard à Chabottes) ;
  • 3 œufs (j’ai une préférence pour les œufs biologiques locaux)
  • 100 g de sucre roux
  • 1 cuillère à soupe rase de fécule de maïs
  • un zeste de citron bio (lavé)
  • un peu de vanille liquide ou une gousse de vanille
  • vos fruits rouges fraîchement cueillis, personnellement j’ai ramassé des fraises des bois et des framboises sauvages.

Les ustensiles

  • un saladier ou cul de poule
  • un fouet
  • 5 ramequins
  • une rappe pour le zeste ou zesteur
  • facultatif : passoire et saladier

Préparer vos ingrédients. Pour laver vos fruits, je vous conseille un bain dans plusieurs eaux. Faites tremper vos baies dans de l’eau puis ,à l’aide d’une passoire, récupérer vos fruits délicatement. Renouveler l’opération puis sécher en les étalant sur du papier absorbant, cela vous permettra aussi d’enlever les petits insectes ou végétaux qui se seraient faufilés durant la cueillette.

Préchauffer votre four à 200°C en chaleur tournante. Mélanger les œufs, le sucre, les parfums (vanille, citron) et fouetter jusqu’à l’obtention d’un mélange mousseux. Ajoutez la fécule de maïs, mélanger de nouveau puis compléter avec la crème liquide ( de la vallée évidemment). Mettre les fruits rouges dans vos ramequins, ils doivent tapisser le fond avec peu d’espace entre eux. Puis verser la préparation dans les ramequins. Mettre au four durant 20 à 25 minutes.

C’est prêt ! Dégustez à la sortie du four ou après refroidissement, et même, après plusieurs heures au réfrigérateur. Personnellement, c’est comme ça que je les préfère !

Une variation des parfums est possible en utilisant le zeste d’un combava, de la verveine, ou un zeste de citron bergamote à la place du zeste de citron.

 

Astuce vitaminée

Les framboises sauvages ont des bienfaits pour la santé, riches en fibre, facilitant le transit et la digestion, apportant de nombreux minéraux (magnésium, calcium…), naturellement source de vitamine C et pour parfaire le tout : un parfait antioxydant ! Quant aux fraises des bois, elles constituent un remarquable apport de vitamine C, A et B9 et contiennent des minéraux (calcium, fer, magnésium, zinc, potassium, cuivre). Elles sont, elles aussi, riches en antioxydants et même si le goût pourrait nous faire croître le contraire -elles sont pauvres en sucre et faibles en calories- on aurait tord de s’en priver ! Alors faites le plein santé et vitalité !

Astuce conservation

En attendant d’avoir assez de fruits pour réaliser votre recette, vous pouvez congeler vos fruits. Pas besoin de les laver, étalez les afin qu’ils ne s’agglomèrent pas, une fois congelés ils resteront séparés, vous les ressortirez quand vous aurez le temps de cuisiner. Privilégier la cuisson car certains parasites peuvent résister à la congélation.