© Gaetan Theveniaud

La seve de bouleau

Gayral Reynier

Le mois de Mars, c’est la fin de l’hiver et donc… l’arrivée du printemps synonyme de réveil des plantes dans nos vallées. L’arrivée du printemps, c’est alors le début de la récolte de sève de bouleau.

Hautes-Alpes (05), Vallée du Champsaur, Office du tourisme du Champsaur Valgaudemar //  Hautes-Alpes (05), Champsaur valley, Tourisme office of Champsaur ValgaudemarHautes-Alpes (05), Vallée du Champsaur, Office du tourisme du Champsaur Valgaudemar // Hautes-Alpes (05), Champsaur valley, Tourisme office of Champsaur Valgaudemar
Gaetan

Sportif à mes heures perdues et gourmand le reste du temps !

L'histoire

L’entreprise Gayral Reynier

L’entreprise Gayral voit le jour dans les années 80 sous l’impulsion de Jean Pierre dans la vallée de Champoléon. Dès les débuts de l’entreprise, il commence la récolte de ce précieux élixir, il a bien compris ses vertus dépuratives. La sève de bouleau est un détoxifiant. Elle va drainer les reins, les poumons, le foie, le sang et la peau. Et comme on est au changement de saison, cela nettoie aussi les toxines de l’hiver.  C’est en 2005 que Christine et son mari reprennent le flambeau. Il continue son développement et ouvre un nouveau magasin « au Pont » (comme disent les locaux). Toujours fidèle à ses origines, la maison Gayral Reynier a construit son développement sur ces deux produits phares que sont la sève de bouleau et le jus d’argousier avant d’étendre leur gamme aux liqueurs, jus et cosmétiques bio.

La récolte

La récolte de la sève de bouleau au printemps

L’arrivée du printemps, c’est le début de la récolte de sève de bouleau, ces arbres blancs qui parsèment le fond de la vallée du Champsaur au plus près des rivières. C’est donc cette période que nous avons choisi pour rendre visite à Bernard et Christine. Les journées sont belles mais le froid est encore vif. 8 h du matin, sur le thermomètre de la voiture s’affiche -4°C. A peine le temps de saluer Christine, nous partons (avec Bernard) sur l’un des 12 sites de récolte disséminés dans la vallée pour rejoindre l’équipe déjà sur site. La récolte dure 6 semaines. Durant ces semaines, c’est l’effervescence, le matin les équipes récoltent et l’après-midi, on « produit » : conditionnement, pasteurisation, envoie… les journées sont longues pour la douzaine d’employés présents à cette période.

Cette sève a bien des vertus pour nous aider à sortir de l’hiver. Elle reminéralise et stimule le fonctionnement de l’organisme en douceur.

Les bienfaits

La sève de bouleau : l’élixir champsaurin

Bernard m’explique : « Cette sève a bien des vertus pour nous aider à sortir de l’hiver. Elle reminéralise et stimule le fonctionnement de l’organisme en douceur. De plus, la situation privilégiée de notre vallée ( absence de pollution et les dépôts sédimentaires issus des glaciations) lui confère de réels atouts puisqu’elle est encore plus riche en minéraux » Un arbre peut « donner jusqu’à 6L de sève par jour ». Cette sève, vous vous en doutiez, est bio évidemment !  On transvase les bidons dans d’autres bidons J on replace les canules… malgré le froid ce matin la récolte est belle. Comme des fourmis, chacun s’affaire dans la parcelle, un bal bien maitrisé et la chenillette : « indispensable outil de récolte » avance au travers de la parcelle et ses bidons se remplissent rapidement. On enchaine avec une seconde parcelle, pas le temps de trainer.

Aussitôt récoltée, aussitôt emballée, aussitôt envoyée

La récolte se déroule manuellement parcelle par parcelle quotidiennement durant ces deux mois de printemps. Une fois la sève recueillie, la canule de sonde est retirée, le trou est rebouché à l’aide d’un bout de bois vert, dans le plus grand respect de l’arbre. En moyenne, les équipes récoltent entre 2500 et 3000 L par jour d’eau de bouleaux durant la période mais cela peut monter jusqu’à 4000L pour les plus grosses journées. Pas d’inquiétude, aucun arbre n’est maltraité. Depuis 30 ans, on en extrait le précieux breuvage et tous ces arbres sont en bonne santé. C’est jusqu’à 20 palettes qui partent dans toute la France et la Belgique chaque jour. Cette sève, vous l’aurez compris, vous pouvez la boire fraîche dans les 3 semaines après ouverture et pour ceux qui souhaiteraient faire une cure dans l’année, l’entreprise la propose pasteurisée. On la retrouve en magasin ou dans tous les magasins Biocoop de France.