Offices de tourisme alentours English version Été

Portraits

Géraldine Houdot et le refuge des animaux

Géraldine Houdot, responsable de l'écomusée 'Le refuge des animaux' à St Léger-les-Mélèzes, vallée du Champsaur

Dans son enfance, Géraldine passait son temps libre dans l’hôtel-restaurant de ses grands-parents, au cœur du village de St Léger-les-Mélèzes. Elle s’échappe quelques années pour laisser libre cours à son côté artistique et suivre une formation aux Beaux-Arts de Toulon et de Rennes. Géraldine revient aux sources et participe au développement de cette station-village.
La Mairie la sollicite pour imaginer l’aménagement d’un écomusée dans une ancienne ferme du village. ‘Le Refuge des animaux’ ouvre ses portes en 2004. Depuis, Géraldine est totalement impliquée dans l’accueil et l’animation de cet espace.
Deux étages consacrés aux animaux que l’on peut croiser dans nos montagnes. Pendant que les grands se documentent, les plus jeunes manipulent les loupes, cherchent des indices et jouent au memory.
Au-delà des visites et des expositions temporaires, Géraldine travaille avec un réseau de partenaires : les écomusées du territoire, le Parc national des Ecrins, les accompagnateurs en montagne… « Pouvoir garder un lien avec le domaine culturel est une vraie source d’inspiration pour moi. La diversité du public, des ateliers proposés et des thématiques abordées m’incitent à me renouveler et à continuer à me former sur la nature et la biodiversité ».
Au travers de ses interventions, Géraldine tente de sensibiliser le public à l’environnement, à la protection de la nature et au respect du territoire.
A terme, Géraldine souhaite moderniser les outils pédagogiques de l’exposition et faire évoluer la collection. 

Le Refuge des animaux
05260 st Léger-les-Mélèzes
04 92 21 47 78

Valérie Baton, en V.O.

La Brasserie d'Ancelle se situe dans la vallée du Champsaur

Originaire de Belgique et amoureuse des montagnes françaises, Valérie s’est installée dans les Hautes-Alpes dès ses études en agronomie terminées.
C’est un coup de cœur pour une ferme au centre du village d’Ancelle qui l’in- cite à s’établir dans la vallée du Champsaur avec son compagnon Olivier. 
Valérie confie avoir toujours aimé fabriquer des alcools : « Au départ, j’ai commencé à faire des tests de brassins dans ma cuisine. Puis, le projet a mûri et je me suis lancée pour créer ma propre micro brasserie. Il m’a fallu deux ans, entre la formation, l’installation des cuves et la mise au point des recettes pour commercialiser mes premiers brassins ».
A l’image de Valérie, la brasserie est chaleureuse et accueillante. Elle est constituée de quatre cuves en inox de 10 hectolitres chacune ; ce qui lui permet de produire 45 000 litres de bière chaque année. Au-delà de l’assemblage des céréales et du dosage du houblon, Valérie attribue le goût exceptionnel de la bière à la qualité de l’eau qui provient du torrent de Roanne, directement issue de la montagne. Dans une démarche de circuit court, une fois utilisées, les drèches des céréales sont recyclées en alimentation pour les vaches et cochons des fermes alentours.
Aujourd’hui, avec une gamme de cinq bières artisanales, la bière ‘Version Originale’ est distribuée dans toute la vallée et bien au-delà. Brune, blonde, blanche, ambrée et dorée… Quelle bière Valérie va-t-elle encore imaginer pour nous surprendre ?

Brasserie d'Ancelle
05260 Ancelle
04 92 52 31 62
 

Frédéric Prévot, Monsieur ‘outdoor’ du Haut Champsaur

Fred Prévot, responsable du site nordique du Haut Champsaur

Eté comme hiver, grâce à sa connaissance du territoire, c’est l’homme de toutes les situations !
Depuis 1994, il est employé par la Communauté de Communes du Haut Champsaur : « Mon travail consiste à promouvoir et développer les activités de pleine nature ». Pendant la saison hivernale, il faut préparer, nettoyer et entretenir les 45 km de pistes du domaine nordique : « Relever une piste, l’aplatir, l’élargir, créer une passerelle… la satisfaction des fondeurs passe par un gros travail de manutention ». Aidé par Michel, le dameur, et de deux pisteurs, l’objectif est de pouvoir être réactif et de répondre à une chute de neige précoce afin de débuter la saison dans les meilleures conditions possibles.
Au-delà de la logistique, la gestion des redevances, les secours et l’animation avec le ski club du Champsaur et le Foyer Neige et Montagne font également partie de ses missions. Fred confie être particulièrement attaché au domaine du Haut Champsaur : « Les chemins le long du Drac sont très appréciés des skieurs ; les pistes sont assez faciles, relativement plates et l’atout majeur réside dans la grande boucle reliant plusieurs villages ». Un site paisible où la douceur de vivre est omniprésente !
Pour varier les plaisirs, c’est en ski de rando nordique, dans la neige vierge, que Fred aime s’aventurer à la découverte des traces des animaux. Cette activité se pratique essentiellement dans la vallée de Champoléon où un parcours d’initiation est balisé.
Fred prend à cœur son travail. Etre sur le terrain, accueillir et conseiller les skieurs, apporter des améliorations sur le site…sont de réels leitmotivs.
A l’avenir, il espère créer un véritable stade de neige sur la base de loisirs d’Orcières et proposer un espace ludique pour transmettre le goût de la glisse aux enfants. 

Le terrain de jeu d’Adam

Adam est en 5ème au collège de Saint Bonnet. Il vit dans la vallée de Champoléon où ses parents tiennent une auberge.
La montagne est un terrain de jeu qu’il adore explorer, l’hiver surtout… Entre le ski de fond au club du Haut Champsaur tous les mercredis et la section ski de fond du collège, il trouve encore le temps de s’initier au freestyle avec le club des Reptiles et de jouer au hockey. « J’aime pas trop la compétition » nous confie-t-il, « Moi, je préfère surtout jouer et découvrir de nouveaux endroits ».
De temps en temps, accompagné de ses parents et de son frère Téo, il part en ski de rando sur les montagnes alentours. Mais l’essentiel reste « la bonne ambiance et les copains !».
Du village, skis aux pieds, il retrouve Maël et Aloïs pour de mémorables descentes en luge, la construction d’igloos ou encore d’interminables batailles de boules de neige. Ces trois inséparables projettent secrètement d’ouvrir un restaurant en montagne. A l’image de sa maman, Adam, s’y verrait bien cuisinier.
Quand vient l’été, à l’Auberge, il participe à la cueillette des plantes sauvages et à la plantation des légumes du jardin. Rêveur et contemplatif, Adam aime s’échapper. Munis de ses jumelles il observe les animaux de la montagne : marmottes, bouquetins, chamois…
Et plus tard ? Garde du parc, cuisinier ou moniteur de ski… Adam ne manque pas d’idées !

Catherine Pontier... ‘Bois de Cœur’

« Croquer la vie à pleines dents », tel est le crédo de Catherine.
C’est ainsi qu’en 2010 elle abandonne son poste de responsable au rayon fromagerie d’une grande surface pour suivre une formation à l’école supérieure d’ébénisterie de Barcelonnette. Une opportunité pour apprendre différentes techniques : sculpture, menuiserie, marqueterie et ébénisterie. De la peinture à la vannerie en passant par le travail de la laine, Catherine est une bricoleuse dans l’âme ; aujourd’hui, c’est en tant que tourneuse sur bois qu’elle laisse libre court à sa créativité. « Le partage du savoir est une source inépuisable de motivation. J’ai découvert dans ce milieu une famille et des gens incroyables venant des quatre coins du monde ».
Dans son atelier à Pont du Fossé, les copeaux de bois se mêlent aux gouges, bédanes et autres racloirs, l’odeur du bois se confond avec celle de la cire et les branches attendent patiemment qu’une nouvelle vie leur soit donnée. Trouver la bonne courbe et arriver à une belle finition, tels sont les défis que relève chaque jour Catherine. Elle se fait d’ailleurs un plaisir d’ouvrir son atelier et d’expliquer les rouages de son travail.
Depuis un an, Catherine a ouvert une boutique d’artisanat dans le village afin de pouvoir rencontrer d’autres artisans et de valoriser un savoir-faire. Impossible de passer chez elle sans ramener une de ses magnifiques toupies en bois.
L’aventure est bien lancée puisque son compagnon, Michel, va prochainement venir l’épauler dans son activité. 

Bois de coeur
Pont du Fossé - 05260 St Jean St Nicolas
04 92 54 81 68